Aviation Ancienne
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion
-24%
Le deal à ne pas rater :
OPPO Reno7 128Go 4G Noir
249 € 329 €
Voir le deal

 

 deux, c'est pas mieux

Aller en bas 
AuteurMessage
Dundas
Invité
avatar



deux, c'est pas mieux Empty
MessageSujet: deux, c'est pas mieux   deux, c'est pas mieux EmptySam 2 Sep 2006 - 12:56

deux, c'est pas mieux Junkers20635he2
en 1941, réalisant qu'elle ne disposait dans son inventaire d'aucun avion assez puissant pour remorquer ses plus gros planeurs, la Luftwaffe avait demandé à Ernst Heinkel de lui en construire un sine die,... et ce en soudant deux Heinkel 111 bimoteurs l'un à côté de l'autre et autour d'un cinquième moteur central (Saviez-vous que... - 528)

Trois ans plus tard, cette même Luftwaffe réclama semblable traitement pour le bimoteur de chasse Dornier 335, alors sur le point d'entrer en service. Très original par sa conception, avec un moteur tractif et un moteur propulsif placés l'un derrière l'autre à chaque extrémité du fuselage, le Dornier 335 offrait des performances impressionnantes, qui dépassaient celles de tous les chasseurs à moteur à pistons de l'époque, et égalaient même celle du Messerschmitt 262 à réaction.

Puisque le Dornier 335 était si performant, accoupler deux fuselages de Dornier l'un à côté de l'autre permettrait - du moins en théorie - de réaliser un quadrimoteur d'observation à très long rayon d'action, surpassant aisément tout ce qui existait jusque-là et qui, en incorporant un maximum de pièces déjà existantes, pourrait rapidement être mis en production, et à moindre coût.

Compte tenu de son expérience dans le domaine des jumelages d'avions, la réalisation fut tout naturellement confiée à Heinkel avant que ce dernier, trop occupé de son côté, ne la refile finalement à Junkers, lequel en profita pour la renommer Junkers 635.

Comme la réalisation du Dornier 335 original avait elle-même subi d'importants retards en raison d'une multitude de difficultés techniques, problèmes de fabrication et autres ordres et contre-ordres ministériels (Saviez-vous que... - 525), l'avion ne put être livré qu'à onze exemplaires avant la fin du conflit, ce qui fit tout de même... onze de plus que le malheureux Junkers 635, dont la production fut arrêtée en février 1945, avant-même le vol du premier prototype...
http://diberville.blogspot.com/2006_01_01_diberville_archive.html
Revenir en haut Aller en bas
 
deux, c'est pas mieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui dit mieux???
» Qui s'en sortait le mieux?
» Mieux vaut tard que Jamais.
» avions au sol
» Un chti tour en Spitfull... pour mieux le casser...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aviation Ancienne :: Histoire de l'Aviation par thèmes :: Autres aéronefs :: Prototypes et Projets divers-
Sauter vers: