AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 60
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Ven 2 Déc 2005 - 2:08

Devant les pertes catastrophiques subies par les VVS (Военно-воздушные силы, prononcez Voenno-Vozdushnye Sily, armée de l’air soviétique) au cours de l’été 1941 suite à l’opération Barbarossa, le Kamarad Staline demanda à l’une de ses meilleures aviatrices, Marina Raskova, de constituer trois régiments de femmes pilotes. En 1938, Marina Raskova avait remporté un record féminin en traversant l'Union Soviétique sur près de 5900 km, en 26 heures et 29 minutes, à bord d’un ANT-37.


http://www.seizethesky.com/nwitches/nitewtch.html
Marina Raskova fut tuée au cours d'un combat aérien en 1943. En son hommage, et à celui de toutes les aviatrices russes, Staline ordonna des obséques nationales. Les cendres de Marina Raskova furent placées dans le mur du Kremlin.

Plus de 200 aviatrices furent recrutées, elles avaient presque toutes entre 18 et 21 ans. La plupart d’entre elles étaient issues des aéro-clubs, très en vogue en URSS à cette époque.
En octobre 1941, les trois régiments étaient constitués :
- Le 586ème Régiment de Chasse, tout d’abord équipé de Yakovlev Yak-1, puis de Yak-9 et de Yak-3.
- Le 587ème Régiment de Bombardement, qui utilisait des Suhkoï Su-2, puis des Peltyakov Pe-2.
- Le 588ème Régiment de Bombardement de Nuit qui harcelait la Wehrmacht avec de vieux biplans Polikarpov Po-2.
Ces trois régiments partirent pour une petite ville appelée Engels sur le fleuve Volga, au nord de Stalingrad,.
Elles reçurent des uniformes masculins qui étaient bien trop grand pour elles. Elles mirent du papier journal dans leurs bottes et portèrent une ceinture à la taille. Avec la Major Marina Raskova comme commandant et la major Yevdokia Bershanskaya comme commandant en second, ces jeunes femmes commencèrent un entraînement intensif : elles allaient recevoir en 6 mois une formation qui durait normalement 2 ans. Marina Raskova et Yevdokia Bershanskaya évaluèrent les qualités de leurs élèves dont la plupart désirait être versée dans une unité de chasse.


Le 586ème Régiment de Chasse

Les aviatrices après s’être exercées avec des Polikarpov Po-2 trouvèrent plutôt difficile de se convertir sur le Yak-1, un monoplace beaucoup plus puissant que l’antique Po-2. Les instructeurs durent les mettre en garde quant à la puissance et au maniement des commandes de cet appareil avant qu’elles effectuent leur premier vol. Le 586ème Régiment de Chasse fut le premier à partir en opérations. Commandées par Tamara Kazarinova, ces aviatrices volèrent tout d’abord sur le Yak-7B et sur le Yak-1, puis elles furent équipées de Yak-9 et de Yak-3. Le 586ème régiment de chasse effectua 4419 sorties opérationnelles, et fut crédité de 38 victoires.
Le rôle principal du 586ème Régiment consistait dans l’interception des bombardiers ennemis avant qu'ils ne puissent atteindre leurs cibles. Les combats avec les Messerschmitt Bf 109 de l’escorte étaient fréquents.
Au cours d’une mission, deux Yak du 586ème Régiment interceptèrent 42 appareils allemands en mission de bombardement près de Kastornoye. A un contre 24, les deux aviatrices soviétiques réussirent à descendre 4 bombardiers avant de succomber sous les coups de l’escorte de chasse ennemie.
L’une des commandant d’escadrilles, Olga Yamshchikova, a effectué 93 missions, et a remporté trois victoires confirmées. Après la guerre, elle est devenue la première femme soviétique pilote d'essais sur jet.
Lilya Litvyak et Ekaterina Budanova ont volé toutes les deux avec le 586ème Régiment du commandant Tamara Kazarinova. Très douées pour le dogfight, elles ont été transférées pour rejoindre leurs camarades masculins du 73ème Régiment de Chasse qui opérait dans les furieuses batailles qui se déroulaient au-dessus de Stalingrad. Stalingrad était constamment bombardée par la Luftwaffe, la ville brûlait sur des kilomètres et la fumée restait accrochée au-dessus de cette ville comme une couverture. En-dessous, près d’un million de soldats et de civils sont morts au cours de cette bataille. Pour l’Allemagne ce fut le premier grand désastre de la guerre. Pour Lilya et Ekaterina, c'était des combats d’un nouveau genre ; elles opéraient des missions de chasse libre à la recherche des appareils ennemis.
Lorsque Lilya et Ekaterina sont arrivées au 73ème Régiment de Chasse, leurs collègues masculins ne les ont pas acceptées facilement. Beaucoup refusèrent de les prendre pour ailier. Plus tard, ces hommes ont revus leur jugement lorsque ces femmes leur ont montré ce qu’elles étaient capables d’accomplir. Même après avoir fait leurs preuves, beaucoup de commandants ont essayé de les protéger en les empêchant d’accomplir certaines missions particulièrement dangereuses, mais elles ne se laissèrent pas embobiner et elles continuèrent à voler avec leurs camarades masculins. (Pffft ! Comment avoir le dernier mot avec une femme, quand en plus elle est pilote de chasse ? nodents )
Lilya Litvyak et Ekaterina Budanova sont devenues des as de la chasse. Ekaterina Budanova a été crédité de onze victoires, et Lilya Litvyak a remporté douze victoires, ainsi que trois autres partagées avec le régiment. La lieutenant Lilya Litvyak, surnommée la Rose de Stalingrad du fait de sa passion pour les fleurs, fut abattue en combat aérien le 1er août 1943. Elle avait alors 22 ans.
Le 586ème Régiment de Chasse a été grandement impliqué dans l’une des plus cruciales batailles de la guerre : la Bataille de Koursk.
A 14h20, le lundi 5 juillet 1943, les Allemands menèrent une attaque qui allait devenir la plus gigantesque bataille de tanks de toute la guerre. Heureusement, le réseau d’espionnage soviétique avait percé à jour le plan de bataille allemand. Mises ensembles, les deux forces en présence comptaient plus de 1,3 million d'hommes, 20.000 canons et 3500 tanks. 4000 avions combattaient au-dessus d'un secteur de seulement 50 km sur 20. Il était fréquent de voir des formations comptant jusqu’à 300 appareils impliquées dans le même combat.
Mis à part quelques exceptions comme Hanna Reitsch, le rôle de la femme, dans l’idéologie nazie, était limité à son foyer et sa famille. Aussi, les pilotes allemands furent-ils forts surpris lorsqu’ils se rendirent compte qu’ils affrontaient parfois des femmes en combat aérien. Le major D.B. Meyer et son Gruppe furent attaqués par un groupe de Yak-9 à proximité d’Orel. Son Bf 109 fut rapidement pris à partie par l’un des Yak qui lui incendia son moteur. Meyer dut évacuer de toute urgence son appareil ; il larga sa verrière qui alla heurter l’hélice de son poursuivant, le Messerschmitt et le Yak plongèrent ensembles vers le sol. Meyer descendit doucement au bout de son parachute qui le déposa à proximité de l’épave du Yak. Le pilote soviétique, toujours sanglé dans son habitacle était manifestement mort, Meyer s’en approcha et il eut la surprise de découvrir une femme sans indication de grade, sans plaque d’identité et, sans parachute.


http://pratt.edu/~rsilva/aircraft.htm
Le Yak-1 de Lilya Litvyak "Jaune 44", du 296 IAP, Stalingrad, Printemps 1943.


http://pratt.edu/~rsilva/aircraft.htm
Le Yak-1b de Lilya Litvyak "Blanc 23", du 73 Gv.IAP, 1943.


http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm


http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm


http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm


http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm
Femmes pilotes soviétiques avant le décollage du 586ème Régiment.
Au 2ème plan, une première version du Yak-1 avec un camouflage noir et vert foncé.



http://www.aerostories.org/~aerobiblio/article.php3?id_article=939
Lecture très conseillée !


Le 587ème Régiment de Bombardement

Le 587ème Régiment reçu ensuite l'honneur d’être rebaptisé 125ème Régiment de Bombardement de la Garde. Ce régiment n'est entré dans la guerre que tardivement, en janvier 1943. Sa mise en service opérationnelle a été retardée en raison d'un soudain changement d'appareils. Les équipages s'étaient entraînés sur des SukhoÏ Su-2 biplaces, mais à la dernière minute les Su-2 furent remplacés par des bombardiers en piqué, des Peltyakov Pe-2 triplaces, le régiment du alors complèter sa formation.
En juin 1943, dans le Caucase, un groupe de Bf 109 rencontra les Pe-2 du 587ème Régiment, escortés par des Yak. Alors qu’ils viraient pour intercepter les bombardiers, les Allemands eurent la surprise d’entendre dans la radio des voix de femmes donner des ordres en russe. Quatre Messerschmitt, pris dans le feu croisé, furent descendus en quelques secondes.
Les Pe-2 du 587ème Régiment étaient servis par trois demoiselles une pilote, une navigatrice et une radio-mitrailleur. Le Pe-2 était équipé de deux mitrailleuses fixes tirant vers l’avant et d’une mitrailleuse tirant vers l’arrière. Le pilote et le navigateur prenaient place dans l'habitacle, tandis que l'opérateur radio était assis plus en arrière dans le fuselage. Lorsque l'avion était à sa charge maximale de carburant et de bombes, le navigateur devait aider le pilote à tirer sur le manche pour permettre à l’avion de décoller.
Plus tard, à partir de mi-44, le régiment a reçu des hommes, car il n'y avait plus assez de femmes qualifiées pour occuper ces postes.


http://www.ares.cz/obrazy/svoboda/Suchoj%20Su-2.jpg
Le Sukhoï Su-2 qui devait initialement équiper le 587ème Régiment.


http://www.airwar.ru/enc/bww2/pe2.html
Profil de Peltyakov Pe-2


http://pratt.edu/~rsilva/aircraft.htm
Le Pe-2 sur lequel fut transformé le 587ème Régiment.


http://www.airwar.ru/enc/bww2/pe2.html
Pe-2 équipé de skis et portant le camouflage blanc d'hiver.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 60
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Ven 2 Déc 2005 - 2:09

(Suite)

588ème Régiment de Bombardement de Nuit

Le 588ème régiment fut rebaptisé, en 1943, 46ème Régiment d'Aviation de Bombardement de la Gardes. Il eut ainsi l’honneur de faire partie de l'élite des unités de combat. Le 46ème Régiment est entré en service opérationnel sur le frond Sud en mai 1942. Il était dirigé par la commandant Yevdokia Bershanskaya. Combattant de Kuban à Berlin, ce régiment entièrement féminin a accompli 24.000 missions de combat et a largué 23.000 tonnes de bombes avec ses biplans Po-2 complètement périmés.
Vingt trois des aviatrices du 46ème Régiment se sont vues décerner la médaille de « Héros de l'Union Soviétique » pour leur missions nocturnes particulièrement périlleuses.
Le bombardement de nuit était la mission de prédilection des Polikarpov Po-2. Leurs aviatrices dans leurs habitacles ouverts à tous les vents affrontaient sans broncher les rigueurs de l’hiver russe. Elles opéraient le plus souvent au clair de lune. Elles menaient contre l’occupant une guerre de harcèlement, en maintenant toutes les nuits une présence quasi constante. Elles larguaient quelques bombes, détruisant ainsi, de temps à autres, un dépôt de munitions ou de carburant. De plus, leur présence privait de sommeil les troupes de la Wehrmacht.
La conception du Polikarpov Po-2 datait de 1927. Il était propulsé par un moteur de 115 ch lui assurant une vitesse maximale de… 130 km/h !… et une autonomie de 450 km. En fait, le point fort du Po-2 était sa très basse vitesse, qui, conjuguée à une très bonne maniabilité en faisait un adversaire difficile à intercepter par la chasse allemande. Pour ne pas se faire repérer, Les filles du 46ème Régiment coupaient souvent leurs moteurs au cours de l’approche de la cible, elles se laissaient ensuite glisser silencieusement et elles larguaient leurs 4 petites bombes à la main. Ensuite, elles redémarraient leurs moteurs. Cette tactique exaspérait les Allemands qui les surnommèrent les « Sorcières de la nuit ». Le bruit caractéristique de son moteur lors des redémarrages valut au Po-2 le surnom de « machines à coudre ».


http://vvs.hobbyvista.com/Markings/Po2/po2-part1.html
Le "Rouge 126" au cours de l'automne 1942 dans le 588ème Régiment. Le pilote était Nataliya Luminova, and son miitrailleur était Yakaterina Pilenkova.


http://vvs.hobbyvista.com/Markings/Po2/po2-part1.html
Un autre Po-2 appartenant au 46ème Régiment de la Garde à la fin de l'été 1943. Le "Blanc 40" était piloté par P. Dovedonya, avec K. Ristic comme mitrailleur.


http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm
Aviatrices du 46ème Régiment de la Garde sur une photographie prise en 1945. De gauche à droite: Rufa Gasheva, Natalya Meklin, Marina Chechneva, Nadezhda Popova, Sima Amosova, Dina Nikulina, Yevdokiya Bershanskaya, Mariya Smirnova, Yevgeniya Zhigulenko.


http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm


http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm
Quelques-unes des aviatrices les plus expérimentées du 46ème Régiment de la Garde. Toutes sont héroïnes de l’Union soviétique. Depuis la gauche, entre parenthèse le nombre de sortie : Lt Irina Sebrova (1008),
Capt Natal'ya Meklin (980), Capt Yevgeniya Zhigulenko (968) et Capt Mariya Smirnova (950).



Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Des mécaniciennes veillent à l'entretien d'un Po-2 dissimulé sous des arbres chargés de neige, tandis que l'aviatrice prépare sa mission.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
La commandant Yevdokia Bershanskaïa avec deux aviatrices. Celles-ci furent toutes les deux tuées dans les semaines qui suivirent.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Un peu de détente au 46ème Régiment entre deux missions de bombardement, en 1943.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Les aviatrices du 46ème changent de terrain lors de la retraite allemande. Elles extirpent leur camion pris dans la boue.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Katia Krasnokutskaia près de son avion-ambulance, un Po-2 équipé de nacelles, fixées aux ailes pour le transport des blessés.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Une formation de Po-2, du 46ème Régiment, s'apprête à bombarder une position allemande fortifiée en Crimée.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
La chef d'escadrille Serafima Amosova nettoie son pistolet au retour d'une mission.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Katia Ryabova (à gauche), qui effectua 890 missions, tient par la taille sa camarade Nadia Popova après qu'elles aient été toutes deux décorées. En une seule nuit, elles effectuèrent 18 missions de bombardement sur des positions allemandes.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Le régiment au garde-à-vous assiste, en 1943, à la remise, par le commandant de la division, à une aviatrice de l'Ordre du Drapeau Rouge.

Ces femmes furent exceptionnellement courageuses. Au cours de cette « Grande Guerre Patriotique », elles furent des milliers à renoncer à la protection relative que leur statut de femme pouvait leur accorder. Elles affrontèrent les souffrances et la mort de la même façon que leurs collègues masculins. Une nuit, la FlaK descendit quatre Po-2, tuant ainsi huit jeunes femmes en ¼ d’heure. Une autre fois, les deux femmes d’un Po-2 furent descendues dans les lignes allemandes. Elles se cachèrent pendant trois jours et, marchant la nuit, elles réussirent à regagner leur base. A une autre occasion, les équipages du 588ème Régiment assurèrent un pont aérien pour ravitailler une garnison assiégée. Toutes les nuits, pendant 40 nuits, avec leur frêles biplans, elles traversaient le mur formé par les traceuses de la FlaK allemande.
En plus des mauvais traitements qui étaient réservés aux prisonniers russes, ces filles couraient le risque d’être violées. Aussi, décidèrent-elles de ne jamais emporter de parachutes et de se suicider au cas où elles seraient tout de même capturées. C’est ce qui arriva au lieutenant Alina Smirnova, qui après s’être perdue, se posa sur le ventre dans un champ, voyant des soldats accourir vers elle, elle se tira une balle dans la tête, persuadée d’avoir affaire à des Allemands. En fait, ils étaient russes.


Yevgeni Khaldei, Moscow - Time Life
Des femmes étaient déjà aviatrices avant la 2ème GM. Ici, Valentina Grizodubova est assise au milieu des ses élèves de l'école de pilotage en 1933. Durant la guerre elle commanda un régiment de bombardiers Peltyakov Pe-8. Son unité ne comptait pas moins de 300 hommes, pilotes ou techniciens. Après la guerre, elle devint directrice d'une compagnie aérienne soviétique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senoufo
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 1937
Age : 33
Localisation : Landes (40) et Indre-et-Loire (37)
Date d'inscription : 10/04/2005

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Ven 2 Déc 2005 - 2:11

Un bien beau documentaire qui a le merite rare de l'originalité. Merci

_________________

http://www.velivoles.com : Le Vol à Voile en images !
Volez à Biscarrosse ! http://perso.wanadoo.fr/boplaneur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.velivoles.com
stache13
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2556
Age : 67
Localisation : aix en provence
Date d'inscription : 10/01/2006

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mar 16 Mai 2006 - 15:49

magnifique Tex

tiens ce lien, tes textes correspondent
Marina Raskova et les femmes pilotes soviétiques durant la guerre 1939-45

http://www.aerodrome-gruyere.ch/hommage/sorcieres.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://airplane.over-blog.com/
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 60
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mar 16 Mai 2006 - 20:43

Effectivement, j'ai utilisé plusieurs photos de cet excellent site suisse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7227
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mer 3 Jan 2007 - 11:17

Bonjour,

Tu as aussi ce site sur le sujet :

http://pratt.edu/~rsilva/sovwomen.htm

Cette tactique de harcèlement de nuit a été aussi utilisée contre les USA pendant la guerre de corée, qui perdirent
plusieurs F80 et F86 sous l'effet des bombes ... et 1 ou 2 chasseurs de nuit (Tigercats si ma mémoire est bonne,
voir Fana N°110 à peu près ...) qui "décrochèrent en essayant d'accrocher"* les Polikarpov Po-2 dont la contruction
coûtait environ 20 fois moins !!!

A+ ... Marc

P.S. : *Ma bonne résolution n'aura pas tenu longtemps ...

un coup au bar ??? Na Zdarovie !!!
http://pilsner.com.ua/nevskoe.php
De l'avis du mari de ma belle-soeur, c'est la meilleure ...
(et c'est un connaisseur de poids : 108kg pour 1m85 environ !!!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 60
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mer 3 Jan 2007 - 14:08

C'était effectivement un sport très dangereux pour un F7F que de se stabiliser 2 ou 3 secondes derrière un Po-2, volant à 80 km/h, pour lui lacher une rafale. La perte de vitesse était omniprésente.

Fana de l'Aviation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buck D.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2580
Age : 70
Localisation : Calvados (14) et le Cap Orne (61)
Date d'inscription : 26/04/2005

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mer 3 Jan 2007 - 14:51

Alors la, je dis Mossieur le Maréchal, Texte clair, précis, avec des images et de la couleur. J'ai meme tout lu, car certains textes en plusieurs posts successifs sont...comment dirais je...
Voila donc un excellent modéle de présentation sur un sujet complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tex Hill
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8109
Age : 60
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Jeu 4 Jan 2007 - 3:52

En fait si il y a plusieurs post, c'est parceque forumactif dit "la longueur de votre message dépasse le nombre de caractères autorisés".
Donc saucissonnage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7227
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Sam 30 Aoû 2008 - 22:42

Beaucoup de photos, souvent peu connues, tirées du livre du livre d'Irina V. Rakobolskaya et Natalya F. Kravtsova "On nous appelait les Sorcières de la Nuit", ISBN 5-211-05008-8, tiré seulement à 2.000 exemplaires



Un détail, Tex, les U-2 VS des sorcières emportaient jusqu'à 300kg de bombes de 50 et 100kg grace à leurs 4 lances-bombes situés sous le plan inférieur ...

Plus de 130 photos sur http://translate.google.com/translate?u=http%3A%2F%2Famyat.narod.ru%2Fmemo%2Frakobolskaya_kravtsova%2Findex.htm&hl=fr&ie=UTF-8&sl=ru&tl=fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F3v2.0
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8661
Age : 37
Localisation : Auxonne (Cote d'Or) là ou à chaque début Mars les confettis poussent dans l'herbe!
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Sam 30 Aoû 2008 - 22:57

ah les femmes fatales.......

_________________
Par tous les pépins de la pomme de Newton! (Doc Emett Brown)
Half Pint: la véritable histoire de la Pink Lady
Les demoiselles de Creil Les B-17 de l'IGN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingfortress.canalblog.com/
911
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 72
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mer 1 Oct 2008 - 21:09

Joli boulot!!!
super doc je sens que je vais me plaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7227
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Jeu 11 Oct 2012 - 0:11

Le film tourné en 1981 qui rend hommage au 588ème puis 46ème Régiment de Bombardement de Nuit, littéralement "Dans le ciel les sorcières de la nuit", est maintenant en ligne en VO sur Youtube :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7227
Age : 56
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mer 31 Juil 2013 - 9:38

 Le 6 Juillet, Nadejda Vassilyevna Popova nous a quittés, pour son dernier vol de nuit. .

Née le 27 décembre 1921 dans le village Chabanovka, près d'Orel, elle fit ses études secondaires dans la région de Moscou, mais voulait être pilote, et passa son brevet en 1937 à l'aérodrome de Stalino, près de Donets.

Elle revint à Moscou en 1939, où elle rencontra Polina Ocipenko, titulaire de records d'altitude et du record de distance établi conjointement avec Marlina Raskova, qui l'aida à entrer à l'école de Kherson. Elle continua ensuite ses études à l'Ecole d'Aviation Militaire de Donets, où elle obtient son diplôme de Pilote & Navigatrice.
Elle devint instructrice, et avait déjà formé une quinzaine de jeunes pilotes lorsque la guerre la surprit.

Elle fut évacuée dans la ville de Kattakurgan (près de Samarkand, Ouzbekistan), où elle devait former des pilotes d'avions tactiques, mais aussi effectuer des taches administratives.

Lorsqu'elle appprit au début de l'automne 1941 que Marina Raskova formait 3 régiments féminins à Engels (près de Saratov), elle demanda à être affectée au futur régiment de bombardement de nuit.

Elle fut envoyée au front en tant que sergent dans le 588èmme Régiment de Bombardment de Nuit (NbAP) en Mai 1942 à Taganrog, près de Rostov-sur-Don, où elle fut une première fois touchée et brulée.
Mais elle repartit et, malgré la Flak et les projecteurs, effectuait chaque nuit plusieurs missions sur biplan U-2 VS au-dessus de la région de Kouban (Nord-Est de la Mer Noire). Elle fut nommée Lieutenant à 19 ans, et décorée de l'ordre du drapeau rouge, tandis que son régiment reçut la distinction de Régiment de la Garde.

Le 588 GvNbAP devient ensuite le 46ème GvNbAP de Taman, et Nadejda Popova continua à y servir, combattant successivement dans l'Est de l'Ukraine et en Crimée, Puis en Biélorussie, en Pologne et en Allemagne-même.
A la fin du conflit, elle totalisait 852 missions de guerre, et avait été décorée de l'étoile d'or massif des Héros de l'Union Soviétique.
Après la guerre, elle épousa le pilote de chasse S.I Kharlamov, et quitta les VVS en 1952 avec le grade de Major.

Faite citoyenne d'honneur de la ville de Donetsk, membre du présidium du Conseil pour la coopération avec les associations d'anciens combattants du Président de la Fédération de Russie, elle fut également élue député au Soviet suprême de l'URSS.

Elle était à ma connaissance la dernière des "Sorcières de la Nuit". Elle vivait à Moscou, et y a été enterrée près de son mari, au cimetière honorifique de Novodievitchi.

--- o ---
Elle avait été interviewée il y a quelques années dans un documentaire tourné par Jamie Doran et diffusé sur la chaine Histoire sur les femmes pilotes. Voici une une petite sélection d'interviews de femmes vétérans soviétiques :
- mécaniciennes du 586ème IAP de chasse sur avions Yakovlev,
- pilote et navigatrice du 587ème puis 125ème BbAP de bombardement tactique sur Petlyakov Pe-2,
- pilote du 588ème puis 46ème NbAP de la Garde et de Tuman sur biplan Polikarpov de harcèlement de nuit, où elle apparaît :

Voir aussi --> http://mobile.nytimes.com/2013/07/15/world/europe/nadezhda-popova-ww-ii-night-witch-dies-at-91.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thud
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3643
Age : 43
Localisation : les fourgs (doubs) LFSP
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mer 31 Juil 2013 - 22:35

une bien triste nouvelle un grand pilote qui a combattue l'ennemi du camp adverse tout comme ceux de son propre camp. elle n'ont pas ete nombreuse en occident a avoir un palmares aussi fleuri

_________________
VF-84 JOLLY ROGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Firebird
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 50
Localisation : Avignon
Date d'inscription : 02/01/2011

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Mer 31 Juil 2013 - 23:28

Un énorme respect pour ces femmes.
Un rôle moins glamour que les pilotes de chasse, mais quel courage de piloter de nuit ces trapanelles au dessus des lignes ennemies.
Et ce harcèlement devait être redoutable pour le moral, au-delà de la pure efficacité comptable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
911
Sergent
Sergent
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 72
Localisation : MONTPELLIER
Date d'inscription : 21/09/2008

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Jeu 19 Jan 2017 - 21:30

je viens de regarder la série "attackers " 12 episodes soustitrée en anglais un pur bonheur


https://www.youtube.com/watch?v=iAX-LeiULIA&feature=player_embedded

Ночные Ласточки / Night Swallows. Сериал. 1 Серия. StarMedia. Военная Драма
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grandcharles
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2055
Age : 50
Localisation : orléans
Date d'inscription : 05/06/2007

MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   Sam 28 Jan 2017 - 11:33

sympa le lien je vais regarder ça au plus vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.beaujouan.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Aviatrices Soviétiques durant la WW2
» J'arrete le 4x4 soviétique
» As Soviétiques, Finlandais, Italiens, Japonais
» Championnats du monde 2009 - Japon
» le TA 152, tueur des chars soviétiques ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par thèmes :: Pilotes :: Les Femmes dans l'Aviation-
Sauter vers: