AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 20 juin 1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fanavman
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: 20 juin 1940   Dim 24 Mar 2013 - 2:34

20-juin-40 (Victoires : 2 sûres, Pertes : 5)


GC I/1 (Marignane – MB 152 et 155) :
Dans la matinée, le groupe effectue, en coopération avec le GC III/7 et le GC I/8, la couverture de Royan, Poitiers, Limoges et Le Verdon. Au retour d’une mission, le Cne Coutaud (sur le seul MB. 155 perçu), le S/C Teillet, le S/Lt de Pins, l’A/C Monchanin, l’Adj Vérots et le Sgt Leprovost interceptent un Hs 126.
Au retour d’une autre mission de protection, la patrouille apperçoit des bombardiers sur Poitiers mais ne peut intervenir, faute de kérozène. L’A/C Delegay redécolle cependant et intercepte 8 Dornier qui s’acharnaient sur les bateaux ancrés dans la Gironde ; Delegay touche un appareil au moteur (moteur en feu) mais doit abandonner la poursuite, car la défense des autres bombardiers le prend pour cible. Un appareil, non réclamé, sera tombé à St Jean-d’Angély.
Vers 19h, la patrouille A/C Delagay – Sgt Dubost – Cne Garde – Lt Prébel décolle pour intercepter des He 111 qui se dirigent vers Bordeaux. Un des bombardiers est abattu par l’A/C Delagay, moteur en feu ; l’appareil se pose et son équipage est fait prisonnier.
A 19h15, un nouveau décollage sur alerte est effectué. Le I/1 intercepte les bombardiers avec le I/8. Un He 111 est attribué à 5 pilotes. Rentré au terrain, le S/C Starke percute en plein vol le Lt Porodo du I/8. Il sera retrouvé carbonisé dans son appareil, tandis que le S/Lt Porodo sera miraculé : son parachute s’est ouvert spontanément entre le blindage arrière et son siège.

GC II/3 ( ?- ?) :
Repli sur Alger (15 avions).

GC I/5 (Perpignan – ?) :
Repli sur Alger.

GC III/5 (Bir Guinech, Tunisie – M.S. 406) :
Le Lnt Moran poursuit un S. 79, et met le feu à un des moteurs, jusqu’à l’île de Cani. Mais il doit renoncer à continuer la poursuite, par manque d’essence. Il lui sera attribué comme probable.

GC II/6 (Avignon – MS. 406) :
Le groupe effectue des missions de destruction.

GC III/6 ( ? – D. 520)
Repli en Algérie.

GC II/7 (Perpignan - ?) :
Repli (des 22 avions) sur Alger.

GC III/7 (Bergerac – MS. 406) :
Entre 20h00 et 21h00 , une patrouille double (Adj Littolff, Lnt Mourier), détachée à Limoges, effectue une mission de destruction sur Valency. Elle voit 6 Bloch du GC I/8 poursuivre un Hs 126 : la patrouille du III/7 l’attend à la sortie d’un nuage et le tire : l’appareil est repris par les Morane, achevé par les Bloch. Il sera homologué aux 3 pilotes du III/7 et 6 du I/8.

GC I/8 (Royan-Cormes L’Ecluse – MS. 152) :
Le groupe participe, en coopération avec les GC I/1 et III/7, à la couverture de Royan, Poitiers, Limoges et Le Verdon. Il effectue une quarantaine de sorties. Un Hs 126 est abattu, et attribué en coopération à 3 pilotes des GC III/7 et 6 du GC I/8 ! Le S/Lt Porodo percute en plein vol le S/C Starke du GC I/1. Son parachute s’est ouvert spontanément entre le blindage arrière et son siège, il s’en tire donc miraculeusement.
Lors d’un décollage sur alerte, le S/Lt Thollon met en flammes un He 111, qui ne lui sera pas attribué.

GC III/10 (Clermont Aunat - ?) :
2 Bloch sont détruits à l’aterissage.

GC I/55 (Bordeaux – MB 151, MB 155, MS. 406, Arsenal VG 33, D. 520) :
Pour contrer le bombardement de Bordeaux, seul Souviat réussi à être en l’air sur les deux appareils en alerte. Il tire sur le premier bimoteur le plus à gauche, mais, trop nerveux, manque sa cible. Un autre bloch se mêle au combat. Malgré le déversement des bombardiers sur les raffineries de Pauillac, Souviat continue de tirer sur son bombardier, jusqu’à que celui-ci finisse par décrocher. A court de munitions et de carburant, il doit rentrer au terrain.
Lors d’un dernier décollage sur alerte avec le Lt Desselas, le S/Lt Lefeuvre a la mauvaise surprise de voir un Caudron Goeland lui couper la route ! Il essaie d’éviter l’appareil mais à cause de la perte de vitesse, part en vrille et s’écrase, sans dommage corporel, sauf brulure au visage à cause du retour de flamme du moteur.

ECMJ I/16 (Aix-la-Chapelle – Potez 631) :
Henri Cormouls se souvient :
« Pour la dernière mission de la guerre, le 20 juin, on a décollé du terrain d’Aix-la-Chapelle à 40 avions pour aller mitrailleur à Voreppe, dans la région de Grenoble, les blindés. Nous sommes partis à 40 et arrivés à 3 sur l’objectif.
Le temps est épouvantable. Par chance, moi qui suis savoyard et qui connais ce pays-là, j’ai réussi à percer dans la vallée de l’Isère après Grenoble avec un autre gars qui était aussi du pays, et nous sommes tombés à Voreppe sur les blindés. On y allait avec des balles à la gomme, on n’avait même pas de perforantes, c’était cautère sur jambe en bois, mais enfin on a fait 5 ou 6 passes de tir totalement inefficaces.
Les autres étaient revenus à la base sans en voir passer.
».

Patrouille de défense de l’usine de Salon-de-Provence Aulnat (Rodez – MS. 406 et Koolhoven FK. 58) :
Repli sur Montpellier.

GB I/12, II/12 et I/31 ( ? – LeO 451) :
? appareils du I/12, ? du II/12 et 3 du I/31 effectuent une mission de ravitaillement d’unités terrestres encerlées dans les Vosges.

GB I/34 (Lézignan - ?) :
Lors du repli du groupe sur Oran, un Amiot 354 est porté disparu en mer. L’équipage est tué (Cptne Gémon pilote, Lt Molliet-Billiet observateur, Adj-chef Foisset nav-bombardier, Sgt-chef Pech mitrailleur, Sgt Lefèvre mécanicien tués).

GBA II/35, I/51, II/51, I/54, II/54 (Lande-de-Bussac et Bordeaux-Mérignac – Br. 691 et 693) :
D’après Charles Eugènes, « Les 20 et 21 juin, quelques équipages sont mis en alerte. Le mauvais temps ne permet pas le départ des missions. ».

GAO 502 ( ? – Potez 63.11) :
Lors d’une reconaissance à très basse altitude, le S/L Bardol (mitrailleur) est blessé par la Flak. L’avion se pose en catastrophe, il est irréparable.

GAO 504 (St Etienne de St Geoirs – Potez 63.11) :
Repli sur Perpignan-la-Salanque.

GAO 3/551 ( ? – Potez 63.11) :
Un appareil est sévèrement endommagé par la Flak.

GAR II/22 (Moissac – Potez 63.11) :
Un appareil se pose sur le ventre. L’équipage est indemme.

GAR II/55 ( ? - Potez 63.11) :
Un appareil effectue une mission de reconaissance entre Tours et Nantes. Il est abattu en flammes par la Flak (S/L Jacques observateur, Sgt-chef Robert pilote et Sdj-chef Jacquemart mitrailleur tués).

AB 1 (Rochefort - ?) :
Repli sur Hyères.

AC 5 (Hourtin – MS. 406 et MB 152) :
Vers 19 heures, 6 Morane décollent pour intercepter des Do 17 dans la région de Pauillac, mais sans succès.

F1C (Rochefort – Potez 631 MB. 151) :
Repli sur Marignane (6 Potez 631 et 1 MB 151).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
20 juin 1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2 juin 1940
» 1er juin 1940
» 12 juin 1940
» 17 juin 1940
» 24 juin 1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: Campagnes de France et de Pologne :: La bataille de France au jour le jour-
Sauter vers: