AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 Dyle & Bacalan et les premières troupes aéro-transportées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7209
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Dyle & Bacalan et les premières troupes aéro-transportées   Ven 21 Déc 2012 - 10:34

Les chantiers Dyle & Bacalan sont une très grosse entreprise de construction maritime et ferroviaire, située au Nord de Bordeaux. Dès la Grande Guerre, il diversifièrent leur activité, en fabriquant en sous-traitance des éléments pour des avions et hydravions.

Pendant l'entre-deux-guerres, ils développèrent par eux-mêmes une série de prototypes d'avions, autour du concept d'une aile centrale très épaisse, qui permettait à la fois d'accéder en vol à l'arrière des moteur, et de transporter des passager, ou des charges marchandes de grande taille. Ces premiers avions fut les DB-10, DB-20 et DB-30 ...

Trouvé sur YouTube
En 1929, la société produisit un des premiers avions "gros porteurs" : ce trimoteur métallique de 1.800 CV était prévu pour emporter dans les airs, dans son aile centrale, 28 passager. Bien évidemment, cette capacité intéressa l'Armée, qui réquisitionna l'avion lors des manoeuvres de Septembre 1931.

Basé à Reims et piloté par Descamps, l'avion déposa successivement un détachemment spécial de troupes de l'Aéronautique aux ordres du capitaine Ginestet. Le 11, ils furent déposés près d'Attigny et, pendant la nuit, immobilisèrent les arrières de l'ennemi en boquant une voie de chemmin de fer, un pont et une écluse, et anihilant un dépot de carburant. Le 15, le DB-70 se pose dans une clairière près de Marchault, et son commando attaque et immobilise un régiment porté en plein embarquement. Ses déplacements sont si rapides que même Weygand, assistant aux manoeuves, en est surpris ; ces deux opérations sont considérées comme des succès. Ci-dessous, le DB-70 débarquant son commando :

Hélas, l'avion ne rencontre pas le succès commercial dans le civil. Après plusieurs tournées de démonstration, il sera donné aux Ecoles, et se cellule servira à la formation de futurs mécaniciens, où l'on perd sa trace dans les années 50.

Prallèlement, la société Dyle et Bacalan est en proie à des difficultés financières et, en Juillet 1929, le département aéronautique est vendu à la Société Aérienne Bordelaise (SAB) au capital franco-belge. Cette société continue ses sous-traitances, notemment pour Nieuport, et continue ses propres productions, et commence en Janvier 1932 par un dérivé militaire du DB-70, le tri- puis quadrimoteur de bombardement AB-20 de 2.400 CV capable d'emmener 2 tonnes de bombes, ou bien un commando :

Son successeur est l'AB-21 de 1933, toujours un prototype, aux moteurs légèrement moins puissants puisqu'il ne possède que 2.000 CV. Il est toutefois plus léger puisqu'il a été prévu dès l'origine pour être quadrimoteur. Il n'est toutefois pas exempt de défaut puisqu'il est soummis, en vol, à de multiples vibrations. Lors des fêtes de l'air du printemps 1935, il se pose à Villacoublay en débarquant un commando de mitrailleurs, qui vident leurs chargeurs devant la foule en faisant grosse impression, et les rembarque tout de suite après ... Ci-dessous, l'AB-21 en vol :
Hélas, ce prototype, qui n'a pu être rentré dans un hangar du fait de sa taille, est détruit par une tornade peu de temps après cette présentation.

L'AB-20, quand à lui, retourne en usine pour y être modifié et devenir l'AB-22.
En effet, les troupes aéro-transportées ne dissposant que d'armes légères, les militaires pensent également à les appuyer par de l'artillerie.
Un canon terrestre de 75mm de la grande guerre est donc raccourci en sciant près de la moitié du tube, et placé sur un affut en bronze dans le côté gauche de l'avion, tirant par une sorte de "sabord" :

Hélas encore, lors de ses essais de tir à Cazaux, l'avion emporte 5 obus et, à chaque tir, l'onde de choc du canon ainsi raccourci est si forte que des tôles du revêtement inférieur de l'aile se détachent. L'appareil est donc inutile, et il est réformé en Septembre 1935 ... au grand soulagement de son pilote !!!

Sources :
- Articles & photos de Michel Borget dans les Fanas N°8--9-10-11 de 1970
- Histoire des Essais en Vol 1914-1940, de Louis Bonte, Docavia N°3 Ed.Larivière : Souvenirs & photo de l'Ingénieur-pilote Jean Lecarme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7209
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: Dyle & Bacalan et les premières troupes aéro-transportées   Ven 21 Déc 2012 - 14:44

P.S. : Tiré de "Menaces dans le ciel", d'André Demaison, paru en 1934 aux Ed.Baudinière ... La légende est "dans son jus" :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
A6M5 Zero
Aspirant
Aspirant
avatar

Nombre de messages : 1467
Age : 22
Localisation : Haute-Marne
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Dyle & Bacalan et les premières troupes aéro-transportées   Ven 21 Déc 2012 - 22:07

Merci de nous raconter l'histoire de ces monstres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dyle & Bacalan et les premières troupes aéro-transportées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dyle & Bacalan et les premières troupes aéro-transportées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dyle & Bacalan et les premières troupes aéro-transportées
» Dystopian Wars - Sortie des troupes terrestres
» A vendre - troupes de base elfes noirs + restes de corsaires
» Dimensions exactes selle premières séries 5 ?
» supportons nos troupes!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: Années 1930 - records, compétition et réarmement-
Sauter vers: