AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 l'Aviation Sanitaire (1930/1945)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7219
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Jeu 21 Aoû 2008 - 13:02

Bonjour à tous,

Comme d'habitude, j'ai "pris la mouche" sur un autre forum, et je voudrais vous proposer une réflexion sur une aviation militaire qui, pour une fois, n'a pas pour but de détruire des vies, mais d'en sauver ...

Peut-être un point de vue idéaliste, mais qui n'en a pas moins donné lieu à de multiples réalisations concrètes ;
On a ainsi parlé de :
  • Avions-ambulance
  • aviation sanitaire
  • ...

I - La France

En particulier grace à l'action de Marie Marvingt, la France fut la principale pionnière de l'avion-ambulance
à la fin de la seconde guerre mondiale. (Voir sa biographie sur le site AA : Marie Marvingt )
  • Juste après la grande guerre, quelques Bréguet XIV sont modifiés pour le transport des blessés.

  • En 1925, un premier prototype d'appareil spécial fut construit : le Blériot-Guillemin :

    Carte Postale publicitaire Transfusine - Collection personnelle

  • En 1932, un second prototype est construit : le Bloch MB-80.
    Permettant le transport d'un malade ou d'un blessé couché, relié au pilote par un tube acoustique "aviaphone",
    cet avion simple et fiable est d'abord propulsé par un moteur de 120CV.
    http://avia-museum.narod.ru

    En sus du prototype, une série de 20 MB-81 sont construits au milieu des années 30, propulsés par un Salmson 9 ND 9 de 175CV qui améliore encre ses possibilités de décollage court, et d'opérations à partir de terrains d'altitude.
    Plus sur le site de Dassault-Aviation : http://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/bloch-militaires/mb-80-81.html

  • Quelques Potez-39 et Hanriot-182 furent modifiés mais, lorsque le ré-armement commença, en 1936, ben ...


Dernière édition par Marc_91 le Jeu 21 Aoû 2008 - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SkyFox
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 666
Age : 25
Localisation : Ile-De-France (93)
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Jeu 21 Aoû 2008 - 14:14

Merci pour les précision je savais pas que ça existé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manfred
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 1380
Age : 32
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Jeu 21 Aoû 2008 - 16:23

Salut

Ah, effectivement, un sujet très intéressant et malheureusement trop peu traité, malgré les risques énormes que prirent les équipages d'avions sanitaires au sens large.

En ce moment, je suis en cours de lecture du volume 1 de l'ouvrage sur les hydravions de la Luftwaffe (parut chez Lela presse) avec notamment pas mal d'info sur les Seenotstaffeln (escadrilles de secours en mer, pour ceux qui traduisent pas le germanique). Et c'est effectivement très émouvant à lire, quand on pense à ces équipages qui courageusement, sur des hydravions souvent totalement dépassés et opérant dans des zones de combats, n'hésitez pas à intervenir pour secourires les pilotes en mer.
Dommage qu'il existe si peu de bouquins ou tout simplement d'articles traitant de ce sujet.

_________________
Combats aériens sur la Corne de l'Afrique (juin 1940 - novembre 1941)
http://aviationaoi.wordpress.com/
(version 2.1, MAJ avril 2013)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thud
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3637
Age : 42
Localisation : les fourgs (doubs) LFSP
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Jeu 21 Aoû 2008 - 20:36

oui, beaucoup de devoument pour ces equipages, mais dans les machines volantes qui lutte, mais pour sauver des vies, il y a aussi les pompiers du ciel, la aussi les equipages prennent enormement de risque, on vois de temps en temps des accidents, ce sont ceux qui m'attriste le plus, des gens mourant pour essayer de sauver des autres ( meme si le feu ne menace pas tout le temps directement les hommes)

_________________
VF-84 JOLLY ROGER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doc
Caporal
Caporal


Nombre de messages : 12
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Ven 22 Aoû 2008 - 19:32

N'oubliez pas le Dorand AR-2 de le Dr. Chassaing de 1917, et les Hanriot pendant la guerre du Rif. Les Anglais aussi faisant grand utilisation des avions sanitaires pendant les guerres coloniales, et tous les deux La Svede et le Siam etablissais des systems civilies pendant les annees 20. Jusque la COMMENCEMENT de la deuxieme guerre mondial, la France etait le premiere, mais pendant la guerre, les Americaines et les Allemandes faites des grandes efforts pour l'aviation sanitaire. Pendant les annees 30, il y a plusieurs developpements des avions sanitaires en France, pour l'utilisation coloniale. Voir le journal "L'avion sanitiare" pendant les annees 30 pour une grande experience. Doc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7219
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Sam 23 Aoû 2008 - 9:19

Bonjour, ... Que de réactions !!!

La France (suite) :
  • Parmi la nombreuse liste des prototypes développés pendant l'entre-deux guerre, on peut citer :

    Le "Bréguet Sanitaire", probablement le second prototype du Bréguet 26T :
    Ebay.fr

    Plusieurs biplans Hanriot :
    - Hanriot HD-14S de 1920 : http://www.aviafrance.com/9127.htm dont sera dérivée en 1925 une série de 14 HD.40S
    - Hanriot LH-437 de 1932 : www.aviafrance.com/776.htm (2 construits)
    - Lorraine-Hanriot LH-21S de 1929 : http://www.aviafrance.com/754.htm (2 construits)

    Le monoplan Hanriot H.181, dérivé du H.180 ci-dessous :
    www.airwar.ru
    Détails sur http://www.aviafrance.com/797.htm

    Le Potez 42 de 1930, concurrrent malheureux du Bloch MB-80/81, dont le prototype resta unique :
    http://www.premiumwanadoo.com/aeroscope/coroller2.htm

    J'en oublie, et me limite aux aéronefs conçus dès leur origine en tant qu'appareils sanitaires.
    Beaucoup d'avions légers furent transformés ensuite ...

  • Le Potez 65 (ou 65 TT) :
    www.airwar.ru

    Il s'agit là d'un appareil de transport militaire, dérivé du Potez 62.
    Il a sa place ici car son aménagement intérieur était modulaire, chaque appareil pouvant au choix être équipé pour transporter 16 passagers, 14 paras ... ou bien 6 blessés couchés et 4 assis, avec un docteur/infirmier.
    Une série de 50 appareils fut commandée juste avant la guerre.

    J'y reviendrai, car certains finirent leur carrière en Roumanie ...

II - La Pologne
  • La Pologne utilisa, dans sa guerre contre la Russie des Soviets de 1919 au début des années 20, de nombreux avions allemands, et français, dont probablement certains furent modifiés en avions sanitaires.

    Furent proposés aussi, au début des années 30, quelques avions locaux, comme ce Lublin R-XVIb :

    http://www.odkrywca.pl

    Ce dérivé des premiers monomoteurs de transport Fokker fut produit à 5 exemplaires dans sa version ambulance.

  • Mais un avion spécifique a été construit à partir de 1937 : le RWD-13 S ou RWD-13 ST :
    www.airwar.ru

    Entre 12 et 15 exemplaires de ces 2 versions furent produits.
    Si le RWD-13S était dès l'origine construit en version sanitaire, le RWD-13 ST était un appareil officiellement de tourisme civil ... Néanmoins, il possédait la large porte nécessaire à l'embarquement d'une civière et, lorsqu'un avion était réquisitionné, il suffisait d'enlever 2 des sièges passagers pour obtenir :

    http://www.odkrywca.pl ... et Merci à Borovic pour les infos

    Lors de l'invasion de la Pologne, 5 de ces avions furent évacués en Roumanie (alors officiellement alliée de la Pologne), parmi presqu'une centaine d'avions légers.
    5 (ou 7 ???) exemplaires furent saisis et ré-utilisés par les allemands ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
va44
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 372
Localisation : Ouest
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Sam 23 Aoû 2008 - 20:07

Bonjour,

Les Caudrons Goéland ont servi au transport des blessés
Des exemplaires du Caudron C-445 furent aménagé pour le transport de blessés légers.

Coll P Gaillard

Une version ambulance - le C-447 pouvait transporter 4 blessés couchés. Cette version sera produite à 25 exemplaires (modification de C-445 ou de C-449) entre 1942 et 1947.

coll M Rostaing à noter les lucarnes supplémentaires


aménagement intérieur du C-447

Ces informations sont tirées du livre de P Cortet & R Espérou "Le Caudron Goéland" éditions Lela Presse

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aspirant Grange
Adjudant-chef
Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 382
Age : 24
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/11/2008

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Jeu 18 Déc 2008 - 13:47

Je ne me souviens plus dans quel magazine, en 2001 ou 2002, j'avais vu une photo d'une des dernières mission sanitaire du Ju 52 en 1944 sur le front Ouest, celles-ci étant devenus trop dangereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goose pendelton
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Sam 7 Nov 2009 - 12:25

Bonjour, si je peux vous renseigner: c'était mon sujet de thèse de médecine !
L'histoire de l'aviation sanitaire en France comprend deux volets: civil et miliataire. Le plus drôle c'est que ce sont des civils qui vont promouvoir l'aviation sanitaire militaire, et, inversement des militaires pour l'AS civile.
En France, on a oublié la guerre du rif et les Hanriots. C'est pourtant là que le phénomène s'est développé.
Il faut aussi parler du cas de l'île d'Oléron juste avant la guerre. Des escadrilles sanitaires créées en 1939.
Ensuite le théatre indochinois, les hélicos, l'Algérie...
La mode est passée, mais on faisait des vols coqueluche dans les années prévaccinales.
Bref, beaucoup à dire, mais je ne voudrais pas vous saturer avec ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guass
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 29
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Sam 7 Nov 2009 - 19:16

goose pendelton a écrit:
Bref, beaucoup à dire, mais je ne voudrais pas vous saturer avec ça!
Au contraire !
Tout le monde est libre de te lire ou de ne pas te lire, donc seulent qui le veulent se feront "saturer" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blousesbrothers.free.fr/
goose pendelton
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 8 Nov 2009 - 1:22

OK, alors voila:
La France a été la grande initiatrice de l'AS et sa contribution au long du temps déterminante.
Je ne vous parlerai donc que de l'AS en France (sauf si vous voulez +)
Il y a 226 ans, le 5 juin 1783, à Annonay (tout près de chez moi) , s'élevait un ballon à air chaud des frères Montgolfier. C'était comme d'aller sur la lune pour l'époque; dès le 15 octobre 1783, Pilatre de Rozier aurait pensé le premier à la possibilité d'évacuer des blessés par ce nouveau procédé, rejoignant l'avis du Dr Jourdain Lecointre qui insistait sur la nécessité de la rapidité des transports de blessés de guerre.
Au cours du siège de Paris en 1870-1871, 170 patients auraient étés transportés par ballon, mais une étude du Général Collin infirme cette thèse.
En 1797 Garnerin effectue le premier saut en parachute. Les médecins de l'époque voient là un moyen d'apporter médecins et matériels sur place, mais le dirigeable (en 1852)ou l'avion ( planeur de Le bris en 1856) ne sont pas encore inventés !
la catastrophe du ballon zénith qui s'éleva à 8600m en 1879 permit à paul bert d'analyser le mécanisme de ces morts et d'incriminer l'hypoxie aigue.

Les débuts de l'aviation sanitaire eurent lieu en Hollande (Dr Karl De MOOY). Il conçu un ensemble de procédés originaux combinant ballons et dirigeables. De Mooy était intéressé par l'avion Blériot équipé de deux civières sous le fuselage, par un ballon sanitaire dont la nacelleporte-blessé était amovible et pouvait être déplacée à terre, comme le ballon, par une voiture. Il avait inventé ce que l'on appelle maintenant le module aéro-transportable. pour les evasan secondaires, il pensait au Zeppellin VII, capable de transporter 32 passagers en 1910.

En France, en mars 1910 le Dr RAYMOND amorce le problème. C'est Marie marvingt qui voit l'intéret dans les contrées mal desservies comme les colonies. Une souscription est lancée qui permettra de doter un concours en juin 1912 d'une prime de 70000F pour la construction d'un avion équipé pour le transport des blessés.
Farman s'intéresse au concours, mais c'est l'ingénieur Bechereau de la firme deperdussin qui équipera un monoplan 100 CV avec une civière amovible blindée sous le fuselage, équipée de fenètres en mica et d'un matelas pneumatique fin 1912.
Cet avion sera le vainqueur, baptisé "capitaine echeman", pourvu des croix rouges.
En 1912 existait aussi un projet conçu par Julliot Ribes appelé "aérambulance", dont il y avit une maquette à l'exposition de la locomotion aérienne à Paris.
A la même époque, Marcel Riffard étudiait un appareil capable d'enlever 6 à 8 blessés, dérivé d'un avion de combat.

Le Dr Reymond sera le premier à passer à la pratique, mais , en fait il ne fera que rechercher les "nids de blessés" lors de grandes manoeuvres en 1912, sur avion Blériot normal. Ils sera tué en vol dans les Balkans en 1914.
A cette époque M. Julliot fera modifier le texte de la convention de genève se rapportant aux signes de reconnaissance des avions sanitaires, alors qu'il n'en existait pas encore.
Le 11 novembre 1912, le général Delacroix fit une demande d'attribution d'avion au service de santé militaire, mais le ministère refusa.
Aux USA, Gosman et Rhoades, et Angletterre Donagan n'eurent pas plus de succès.
A la veille de la première guerre mondiale, l'avion ambulancier existait en france, mais on concevait dèjà un appareil mixte, pouvu d'un "kit" de conversion.
C'est lors de la campagne de Serbie en 1914 qu'eurent lieu les premières évacuations de blessés.
suite au prochain épisode si ça vous intéresse toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F3v2.0
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8661
Age : 37
Localisation : Auxonne (Cote d'Or) là ou à chaque début Mars les confettis poussent dans l'herbe!
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 8 Nov 2009 - 3:38

il y avait en France les EVASAN (évacuation sanitaire) des femmes pilotes qui opéraient si ma mémoire est bonne entre autre après la seconde guerre mondiale sur l'Indochine, un petit lien Wikipédia (j'ai rien trouvé de mieux)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Convoyeuse_de_l%27air

_________________
Par tous les pépins de la pomme de Newton! (Doc Emett Brown)
Half Pint: la véritable histoire de la Pink Lady
Les demoiselles de Creil Les B-17 de l'IGN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingfortress.canalblog.com/
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7219
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 8 Nov 2009 - 9:48

goose pendelton a écrit:

suite au prochain épisode si ça vous intéresse toujours.
Oh oui !!!

Merci pour ce début !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goose pendelton
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 8 Nov 2009 - 12:56

Merci pour les encouragements !

La première guerre mondiale.
Tout au long du conflit des améliorations furent apportées sur le terrain, selon deux conceptions:
D'une part le concept aviation sanitaire du Dr Chassaing, transporteur de blessés, d'autre part, le concept de l'"Aérochir" de Nemirovsky et Tillant, avion équipé de moyens diagnostiques et thérapeutiques, venant atterrir sur ou au plus pret du terrain.
1914:
En novembre 1914, sur le front des Balkans, pendant la retraite de Serbie, le lieutenant aviateur Stefanik est évacué par le capitaine Dangelzer de Mitrovitza à Prizend, puis par le lieutenant Paulhan de prizend à Vallona, soit 80 puis 250 Km. Ensuite, une douzaine d'autres blessés furent évacués et sauvés des Bulgares en faisant des vols de prizend à Sontari sur avions Farman HF 7.
1915:
Fin 1915, l'ingénieur Nemirovsky, aidé par les médecins Tilmant, Foveau, De Courmelles, bergonie, convertit un bombardier Voisin LBPX en avion radio-chirurgical. Cet appareil était présent en très grand nombre dans l'armée. La conversion comprenait un matériel de radiologie, de stérilisation,, une table d'opération et il était aussi capable de transporter des blessés mais dans des conditions précaires: en nacelles sous les ailes ! Le moteur était un Peugeot en V de 90CV, l'avion avait 240 Kg de charge utile. Mais il fut refusé par les services officiels...jusqu'au 11 février 1918!!!
Présenté alors comme:"Secours médical radiographique et chirurgical apporté presque instantanément, soit à des postes de secours chirurgicalou à des ambulances momentanément débordés par une affluence de blessés non prévue dans leurs installation".
L'avion fut représenté le 3 mars 1919, mais ne parvint pas à capter l'intéret des ministres, la guerre étant finie, et comme il n'y en aurait plus d'autre...
Il y eu aussi un Hydrochir, version à flotteurs et un aérochir 2, dérivé du Voisin quadrimoteur BN2, permettant de transporter une ambulance volanteavec tentes et personnels, et, au retour, 10 blessés couchés avec surveillance médicale. Cet appareil fut détruit en juillet 1919.
En 1921, la même équipe transforma un Farman Goliath en dispensaire volant pour aller au secours d'enfants russes décimés par la famine.

1917: les Dorand AR
En 1917, le Dr Chassaing obtient un vieil appareil Dorand A.R. de 190CV qu'il aménage pour recevoir 2 blessés couchés, passés par une entrée dans la partie supérieure du fuselage. Il effectue des essais à Villacoublay, puis au front avec succès, si bien que 6 autres Dorand A.R. furent ainsi aménagés. furent engagés sur le front de l'Aisne, et les 4 autres au Maroc où ils entrèrent en service en avril 1918, mais ils ne furent pas employés avant l'armistice.
1918: le Maroc
Le Dr Chassaing organisait le système au Maroc quand il rencontra le général Poeymirau. Il lui dit:
"Si jamais il vous arrivait, mon général, d'être gravement blessé soit à la poitrine, soit au ventre, renoncez aux modes de transport habituels, n'hésitez pas à rester sur le terrain même où vous aurez été atteint et attendez l'arrivée d'un de mes avions".
Et le 27 janvier 1919, le général, blessé au péricarde, était transporté par un Farman bombardier.
A cette époque, le farman avait remplacé le Dorand trop fragile et sans rechanges, le dernier disparaissant fin 1919. Finalement le farman fit plus d'évasan que le Dorand.

Le Bréguet XIV
A son retour en france, chassaing réussit à récupérer 60 Bréguet XIV A2 qui devaient être réformés, à la condition qu'ils puissent redevenir militaires en moins de deux heures.
les établissements Schmidt de Suresnes aménagèrent ces avions, l'entrée des blesés étant latérale. Cet avion allait devenir le véritable avion-ambulance tant attendu, il fut rebaptisé Bréguet XIV S.
Il pouvait transporter deux blessés couchés en place du mitrailleur arrière, moteur renault 300CV, armature en aluminium, les parties mobiles le bâti-moteur et le train en acier soudé à l'autogène, c'était l'avion idéal pour les terrains mal aménagés.
184 Km/h maxi, plafond 6000m, autonomie de 3h soit 600Km en version ambulance, charge utile de 300Kg, le Br 14 S entra en service en 1921, 20 furent expédiés au Maroc et 16 au Levant.
La suite au prochain post...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanavman
Major
Major
avatar

Nombre de messages : 1179
Age : 28
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 8 Nov 2009 - 13:26

Citation :
La suite au prochain post...
Vivement la suite, c'est passionnant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2662
Age : 55
Localisation : au sud-ouest de Toulouse
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 8 Nov 2009 - 23:16

Oui, je suis également preneur de la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.legang.fr/
goose pendelton
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Lun 9 Nov 2009 - 14:08

L'entre deux guerre
Les opérations extérieures au Maroc et en Syrie.
Maroc:
1918
Le remplacement des Dorand et des Farman par des Br XIV S commença dès septembre 1919, avec l'arrivée de deux exemplaires à Casblanca. Malheureusement l'un fut détruit à l'arrivée et l'autre subit le même sort, après avoir effectué qu'une seule évacuation !
1921
C'est seulement en 1921 qu'arrivèrent les 20 Br 14 S qui se firent remarquer par le nombre et par la vitesse des évacuations.
1922
Arrivée des "limousines" Bre 14 T bis, dérivés sanitaires des avions civils, permettant le transport de deux blessés avec leur infirmier. Mais le défaut principal du Bre 14 est sa lourdeur d'emploi: une piste de 600m minimum lui était nécessaire...
1923
En 1923 les combats avaient lieu dans le moyen Atlas. Dans cette région montagneuse, ce furent alors les hanriot 14 S qui prirent la relève des Bréguet pour les évacuations primaires, ceci de façon définitive dès 1925. Les Bréguet restaient affectés aux évacuations secondaires en plaine.
1927
Déjà, en 1927, on pensait à utiliser l'hélicoptère pour apporter la solution aux problèmes rencontrés dans le moyen Atlas, il en fût question au remier congrès de l'Aviation saniatier à paris en 1929.
1926: Paix au Maroc
La "pacification" achevée en 1926, il y eu un calme relatif. En 1932 arrivèrent de nouveaux appareils: Potez 29,Bloch 81, Hanriot 437.

Bilan de dix années:
De 1922 à 1932, 5000 blessés furent transportéspour 3 accidents seulement.
Il s'est effectué une rationalisation importante. D'une part, de plus en plus de blessés légerspeuvent bénéficier de ce secours, dans la limite de disponibilité des places, permettant ainsi un désencombrement des services de santé de l'avant. D'autre part, l'avion est mieux employé, les vols sont plus longs en moyenne, car ce mode de transport est d'autant plus avantageux que la distance est grande.
Les pilotes:
le personnel est spécialement entraîné à casblanca, on lui donne des consignesde ne pas voler trop haut, d'éviter les variations de pression rapides, les reous, de connaitre parfaitement le terrain et les pistes.
Les avions:
Les missions sont attribuées suivant les appareils:
évacuation primaires:
Petits porteurs de 350 Km de rayon d'action, sans convoyeur: Hanriot 437, bloch 81.
évacuations secondaires:
moyen porteur de 600-700 Km de rayon d'action: Potez 29
La répartition se fait mieux: 1 Potez 29 par escadrille (10) et 5 autres pour l'entrainement, 4 hanriot et 3 Bloch dans les région montagneuses.
Le transport est décidé par le service de santé qui utilise le Potez ou le Bloch selon qu'il y a un ou plusieurs blessés, la distance, la nécessité ou non d'un convoyeur. Le potez est aussi utilisé en évacuation secondaire. Si la piste est trop courte, il y a transbordement.

la tactique du déroulement des opérations;
Afin d'éviter les retards, le pilote et l'avion sont en permanence disponibles, le service de santé prévient l'escadrille du nombre de blessés, de la nature des blessures, du terrain d'arrivée et de l'heure. L'hélice tourne déjà à l'arrivée du blessé et l'hopital d'arrivée est prévenu dès le décollage, soit par le commandant de l'escadrille, soit par le médecin s'il s'agit d'un terrain secondaire, afin qu'il y ait une voiture sur l'aérodrome d'arrivée.
Lors de l'affaire du Sagho en 1933, cela se faisait ainsi:
Blessé-dos de mulet-auto-base sanitaire-avion, car les deux terrains étaient à 40 et 60 Km des troupes. Mais dès qu'il fut possible grâce aux avions hanriot d'aménager 3 terrains très courts, proches des combats, il en fut ainsi:
blessé-dos de mulet-terrain-avion-terrain principal. De là soit il était soigné sur place, soit transporté en Potez sur marrakech, Bou denib ou Meknès.
Ces hanriot qui firent merveille grâce à leurs qualités "ADAC" étaient du type 437, version sanitaire permettant d'emporter un blessé couché par une large porte le long du côté droit du fuselage, ou bien un hanriot 431 où le blessé devait tenir assis.
Les Bloch 81 furent une déception pour les terrains de haute altitude, exigus, en zone de remous, du fait de leur manque de puissance.
Lors de l'affaire du Sagho, 187 blessés furent sauvés sans aucune panne. Le temps de transport jusqu'au terrain intermédiaire de Bou Malem était passé de 1 jour 1/2 avec le mulet et la voiture à 3 heures de mulet et 20 minute d'avion ! De Bou malem à marrakech, de 1jour 1/2 en voiture à 1heure 1/2 en avion ! Avec le confort en plus !
lors des combats du grand Atlas central, il fallait 1 jour 1/2 avant l'achèvement des terrains pour les hanriot et 2 heures d'avion dès lors.
ces avions permirent un soutien moral très grand en dépit d'un prix élevé ( le potez 29 : 2500 Fr/heure à l'époque) et des contre-indications lors de blessures aux poumons ou à l'abdomen.
Les lacunes:
Malheureusement, il manquait une standardisation des civière
( phénomène perdurant encore de nos jours !) et des supports entre avion et auto, nécessitant des transbordements. Surtout il manquait
l'appareil léger, puissant, à grande surface alaire, disposant de freins sur roue et de volets hypersustentateurs et aérofreins, le Storch, quoi.

En Syrie:
Dès 1920, il y eut des évacuations sanitaires faites à l'initiative des pilotes au cours de leurs missions de guerre. Puis Denain, commandant de l'aviation fit modifier des Bréguet XIV, avec un brancard en place du mitrailleur, s'introduisant par le dessus du fuselage, ce qui était une manoeuvre difficile. Plus de 100 blessés furent ainsi évacués sans incident.

L'arrivé des avions sanitaires en 1921:
Les Bréguets 14 S permirent d'évacuer 44 blessés en octobre 1921 sur Alep en 3 heures au lieu de 5 à 6 jours en voiture ! Ce qui rend compte de l'infrastructure routière à l'époque.
Le Dr Liegeois déclarait à l'époque la nécesité de la création d'une compétance de médecine aéronautique, et de faire commander ces unités spéciales par des médecins.
Le bréguet 14 S fit place au bréguet 14 Tbis en 1922, avec chauffage, inhalateurs d'oxygène, nécessaire pour les soins d'urgence,possibilité d'emporter deux blessés couchés avec l'infirmier.
Il fut envisagé d'équiper le service de santé d'avions prêts ainsi, à décoller en permanence, sans intermédiaires.

les médecins volants:
A l'inverse, il fut très souvent question de transporter des médecins vers les tribus nomades. Voilà un exemple des bienfaits de la colonisation...
le médecin major martinet avait ainsi à sa disposition un Bréguet 14 A2 S pour ses consultations et il ramenait avec lui ceux qui devaient être hospitalisés, ce qui non seulement intensifiait le rôle dumédecin, mais aussi l'usage de l'avion.
L'image de l'européen s'en trouvait grandie aux yeux des tribus nomades, ceci dit sans sous-entendu anachronique.

Comme au Maroc, le hanriot 14 S de 80 CV fut préféré au Bré 14 sur les petites pistes de montagne, mais il n' arriva en syrie qu'en 1926.
Les évacuations de civils y furent plus nombreuses qu'au maroc ( 3 en 1926). Des épidémies en 1933 nécesitèrent le transport de médecins. L'arrivée de Potez 29 en 1932 peris l'essai de parachutage de blessés couchés, pour le cas d'abandon d'un appareil en vol ( Jude et Malavielle); En 1933 arriva le Bloch 81.

La suite au prochain post
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel F
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 22 Nov 2009 - 2:50

Bonjour,

Je viens de decouvrir ce forum. Sur le sujet de l'aviation sanitaire, j'ai publie un petit livre, en Roumanie, sur l'aviation sanitaire roumaine (durant la deuxieme guerre mondiale). Je peux en parler ici un peu, si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manfred
Aspirant
Aspirant


Nombre de messages : 1380
Age : 32
Localisation : Toulon
Date d'inscription : 07/02/2005

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 22 Nov 2009 - 16:26

Daniel F a écrit:
Bonjour,

Je viens de decouvrir ce forum. Sur le sujet de l'aviation sanitaire, j'ai publie un petit livre, en Roumanie, sur l'aviation sanitaire roumaine (durant la deuxieme guerre mondiale). Je peux en parler ici un peu, si vous voulez.

Salut

En tout cas me concernant, je pense que ça peut-être intéressant, ces sujets étant si rarement abordés.

_________________
Combats aériens sur la Corne de l'Afrique (juin 1940 - novembre 1941)
http://aviationaoi.wordpress.com/
(version 2.1, MAJ avril 2013)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F3v2.0
Colonel
Colonel
avatar

Nombre de messages : 8661
Age : 37
Localisation : Auxonne (Cote d'Or) là ou à chaque début Mars les confettis poussent dans l'herbe!
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 22 Nov 2009 - 17:07

c'est clair

_________________
Par tous les pépins de la pomme de Newton! (Doc Emett Brown)
Half Pint: la véritable histoire de la Pink Lady
Les demoiselles de Creil Les B-17 de l'IGN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://flyingfortress.canalblog.com/
Daniel F
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Dim 22 Nov 2009 - 21:55

Oui, tout le monde parle de chasse ou de bombardement, mais l'aviation sanitaire est trop rarement visee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goose pendelton
Caporal
Caporal
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Lun 23 Nov 2009 - 23:46

C'est rigolo ce que tu dis: l'aviation sanitaire pas assez visée!!
Comme vous le savez, c'est le drapeau suisse à l'envers qui est utilisé. Mais de nos jours je vois souvent la croix blanche utilisée comme marque d'objets médicaux en tous genre...manque de rigueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7219
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   Mer 2 Nov 2016 - 12:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'Aviation Sanitaire (1930/1945)   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'Aviation Sanitaire (1930/1945)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'Aviation Sanitaire (1930/1945)
» Je recherche un casque allemand 1939-1945
» Aviation Populaire - Salmson D6 "Cri-cri"
» Mandchourie 1945
» Durit Aviation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par périodes :: 1930 - années 1950 :: Années 1930 - records, compétition et réarmement-
Sauter vers: