AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 De la Poype à Angers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: De la Poype à Angers   Dim 3 Juin 2007 - 22:26

Salut à tous, cet après-midi nous avons eu la chance avec Hamilton et Guass de nous rendre à l'aéroport d'Angers-Marcé, pour visiter le musée, acheter le livre de Roland de la Poype et le faire dédicacer par l'as en personne.

Petit reportage photo de l'après-midi :

Pour commencer nous avons pu nous rendre dans les petits ateliers et converser avec deux bénévoles vraiment passionnés et passionnants, qui nous ont présenté leur travail sur un vieux planeur, et sur un Spad VII appartenant à la famille Blériot, qui à terme portera les couleurs de l'as français René Fonck :




Ensuite nous nous sommes promenés quelque temps dans le musée, et avons vu quelques appareils sympas, parmi lesquels je retiens en particulier :

Un pou du ciel :



Un Caudron de course : (et oui il étais là !)



Un Morane Saulnier (560 je crois)



A à ce propos nous sommes encore restés interrogatifs devant un cône d'hélice...



Et puis attention attention !

Nous avons pu avoir une preuve formelle de la véracité des propos de Midget !

Nous avons vu dans un diorama un P-38 a décollage vertical !!!



Avec une hélice en drapeau en plus !!!


Voila pour la visite, très sympathique, maintenant je laisse la parole à nos deux camarades qui vous montrerons d'autres photos dont celles avec Roland de la Poype


Donc merci à Hamilton de m'avoir emmené, et à Guass de s'être joint à nous


Dernière édition par le Dim 3 Juin 2007 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Fred 41
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 44
Localisation : Vendôme (LFOQ)
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Dim 3 Juin 2007 - 22:40

Morane c'est un MS 733 Alcyon.
Je ne vois pas où le est le problème du cône ?

_________________
FAFG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flyinganvils.com/
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Dim 3 Juin 2007 - 22:51

Fred 41 a écrit:
Morane c'est un MS 733 Alcyon.
Je ne vois pas où le est le problème du cône ?


Lol, une vieille histoire, comme ils se sont amusés avec ça à la Ferté j'ai remis ça avec Angers.

Il s'agit de l'utilité de la spirale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Guass
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 29
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Dim 3 Juin 2007 - 23:10

Vespa, ta premiere photo, apres réflection, ce n'est pas un pou du ciel il me semble.

Bien entendu, ce genre de décoration me rend perplexe....



Heu...j'ai quelques problèmes avec imageshack....les autres photos plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blousesbrothers.free.fr/
Fred 41
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 44
Localisation : Vendôme (LFOQ)
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Dim 3 Juin 2007 - 23:12

Ok pour le private joke !!

_________________
FAFG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flyinganvils.com/
Alban
Capitaine de frégate
Capitaine de frégate
avatar

Nombre de messages : 7087
Age : 29
Localisation : Toulon (83)
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Dim 3 Juin 2007 - 23:14

Ah... ben c'est curieux ça... c'est pourtant strictement le même (sauf que les couleurs) que l'autre appareil présenté comme un "pou du ciel"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aviation-ancienne.fr
Fred 41
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2631
Age : 44
Localisation : Vendôme (LFOQ)
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Dim 3 Juin 2007 - 23:43

Guass a écrit:
Vespa, ta premiere photo, apres réflection, ce n'est pas un pou du ciel il me semble.

C'est bien un pou. c'est HM 360 gréé avec un Salmson en étoile. pour l'anecdote il port comme nom: le "point d'exclamation" ...

_________________
FAFG

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.flyinganvils.com/
Guass
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 29
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Lun 4 Juin 2007 - 10:16

Autant pour moi, merci Fred pour l'info parce que c'était justement le moteur qui me faisait dire que ce n'était pas un pou du ciel.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blousesbrothers.free.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Lun 4 Juin 2007 - 19:31

Une petite photo de "Roland de la Poype" ???
Revenir en haut Aller en bas
hamilton
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
avatar

Nombre de messages : 2189
Age : 45
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Lun 4 Juin 2007 - 19:49

Salut Nono
Une petite photo de Roland de la Poype



Pile poil au moment ou il faisait sa dédicace.
Grand Monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aviaporama.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Lun 4 Juin 2007 - 19:52

Et s'était qui à coté ?????

VESPA tu lui as dit que s'était toi qui avait faite les affiches du NEUNEU ???

héhé ses petites meharis à coté !!

Merci Roland !! MERCI POUR TOUT !
Revenir en haut Aller en bas
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Lun 4 Juin 2007 - 20:04

.

En tout cas, il y avait du monde, et c'est très bien !!!

Merci d'avance à Vespa et Guass pour le livre dédicacé !!!

Est-ce que vous savez qui est le personnage agé, en arrière-plan ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Lun 4 Juin 2007 - 20:08

Merci à vespa carrement !!!

puis Merci à moi aussi ....... vespa comprendras.
Revenir en haut Aller en bas
Guass
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 29
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Lun 4 Juin 2007 - 23:18

Nono[FAFL] a écrit:
Et s'était qui à coté ?????
Si tu parles de celui qui dédicace aussi le livre, c'est le journaliste avec qui il a écrit le bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blousesbrothers.free.fr/
Guass
Lieutenant
Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 3159
Age : 29
Localisation : Tours (37)
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Sam 16 Juin 2007 - 20:38

Alors, désolé de faire remonter un sujet préhistorique, mais je n'avais pas eu le temps de poster ces photos avant de partir en vacances:

En attendant Vespa et Hamilton, un hélicoptere de l'armée de l'air (un Puma ???) decollait de l'aéroport d'Angers:



Ensuite, à l'interieur des ateliers, un moteur rotatif que certains seront peut être capables d'identifier, mais pas moi...



L'imposant moteur Pratt & Whitney R-4360 qui m'a tout particulierement impresionné:





Roland de la Poype:




Un pilote qui reste a identifier.......le prochain Quizz peut-être ???




Un bien beau moulin:



Et puis trois representants de AA bien contents de leur journée !!!




Voila pour ces quelques photos, @+
Guass.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blousesbrothers.free.fr/
Marc_91
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Nombre de messages : 7217
Age : 55
Localisation : Sud de l'Essonne
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Mar 20 Nov 2012 - 13:11

A l'occasion du départ du Comte, une photo de Mr et Mme de La Poype à Neuilly au début de cette année :



Des clichés de Catherine Loubet de la cérémonie publique aux Invalides, et l'éloge funèbre prononcée par Max Armamet :



    Il est des hommes qui nous marquent. Il est des hommes qui nous entraînent. Il est des hommes qui nous illuminent. Nous sommes tous là, aujourd'hui, pour répondre à l'invitation de Roland de la Poype. Pour la dernière fois, nous voilà réunis autour de lui, autour d'une table, pour partager en sa compagnie le pain et le vin. Repas symbolique, partage spirituel, devant nous, le corps de Roland de la Poype au pied de cet autel, dans le chœur de cette église, en nous, son esprit dans le cœur de chacun.

    Compagnon de la Libération, héros de l'Union soviétique, grand-croix de la Légion d'honneur, ils sont deux dans notre histoire à avoir réuni ces distinctions exceptionnelles. Roland de la Poype, Marcel Albert. Deux frères d'armes qui furent l'honneur de la France d'avoir traversé le monde pour se retrouver aux côtés de leur frères russes et résister à la barbarie nazie. Deux preux dont l'amitié incarnait le tissu de la France recousu. Marcel Albert, le titi métallo de Billancourt et Roland de la Poype, l'aristo lunaire d'Anjou. C'est l'épopée du Normandie-Niémen, voulu par le Général de Gaulle, contre l'avis des alliés anglo-saxons, Groupe de chasse numéro 3, quatorze pilotes, cinquante mécanos, débarqués sur la terre russe en novembre 1942 alors que la Bataille de Stalingrad bat son plein. De ce premier contingent, quatre pilotes revinrent vivants.

    Pendant trois années, cette poignée de Français libres va arpenter l'immensité russe pour témoigner de la fraternité de la France face à l'ennemi fasciste. Au final, le meilleur score de la chasse française avec 273 victoires homologuées. Quatorze d'entre elles furent le fait de Roland de la Poype. Roland de Roncevaux avait entre ses mains Durandal, Roland de la Poype a un Yak, le n°24 sur lequel son mécano a peint une gueule de requin. Il appartient au 18ème régiment de la Garde commandé par le colonel Goboulov, unité de la prestigieuse 303ème division aérienne sous les ordres du général Zakharov. Mais le résultat de la présence du Normandie aux côtés des Russes ne se réduit pas à un score, elle refonde les bases légendaires d'une amitié entre les peuples qui dure encore.

    Pour résumer cette épopée, Roland citait un exploit de pure fraternité qui, lorsqu'il l'évoquait, soixante ans après, lui nouait encore la gorge : le sacrifice de Maurice de Seynes.

    La tradition sur le front russe était d'emporter lors des vols de liaison, dans la soute du Yak, le mécano attitré de l'avion. L'affection qui se tissait entre le pilote français et le mécanicien russe sont des liens que seules les misères d'une pareille guerre permettent de tisser. Le 15 juillet 1943, lendemain de la fête nationale française, changement de terrain. Les quatre escadrilles décollent les unes après les autres du terrain de Doubrovka. Maurice de Seynes emmène Vladimir Bielozoub, coincé derrière le siège du pilote, dans la soute, sans parachute. Au bout de quelques instants, de Seynes revient, l'habitacle envahi de fumée. Aveuglé, tentative après tentative, de Seynes essaie de se poser. Vainement. Le commandement français puis russe, lui ordonne d'abandonner son avion et de sauter en parachute. La vie d'un pilote expérimenté est une denrée rare et précieuse. De Seynes refuse. Sauter, c'est abandonner Bielozoub. Les camarades restés au sol entendent la respiration oppressée de leur camarade qui se mure dans le silence. Tous approuvent dans leur cœur le choix de Maurice. Ils feraient de même. Quelques instants plus tard, à l'issue d'une ultime tentative, l'avion percute le flanc d'une colline proche. Maurice de Seynes et Vladimir Bielozoub ont été enterrés côte à côte dans la terre de Doubrovka. A la fin de la cérémonie, les enfants du village sont venus déposer un bouquet tricolore de fleurs des champs sur les tombes des deux amis. Une semaine plus tard, à l'issue des féroces combats entourant le franchissement du fleuve Niémen, Staline accordait au groupe de chasse Normandie la dignité d’accoler à son nom celui de Niémen. En Russie, le nom des deux héros et le nom de Normandie-Niémen sont toujours connus par tous les écoliers et toujours enseignés avec respect.

    Sans le Normandie-Niémen, sans les étoiles de Héros de l'Union soviétique accordés à quatre de ses aviateurs, sans le baiser à la Russe, sur la bouche, que Staline donna à Pouyade, le commandant du désormais célèbre Neu-Neu, selon son surnom familier, à la Noël 1944, les accords signés entre la France et l'Union soviétique la même nuit ne l'auraient pas été ; la France n'aurait sans doute pas été autorisé par Staline a figuré à la table des vainqueurs de Berlin, le 8 mai 1945. L'épopée Normandie-Niémen nous enseigne qu'il n'est pas de grande politique durable sans humanité. Ces garçons de vingt ans qui firent sérieusement, la guerre dans l'honneur jusqu'à la victoire, aimaient rire, vivre, aimer. Ils faisaient juste leur devoir de Français, sans lequel il ne peut exister nulle prétention à l'exercice d'aucun droit.

    A côté de La Poype, Albert, le duo légendaire du Normandie, Marcel Lefèvre , Jean de Pange, Pierre Pouyade, Joseph Risso, les mécanos Georges Marcelin, Alexandre Kaprolov. Fraternité des gens de l'air... Et puis les amis d'Angleterre Jean Maridor, Christian Martell, Charles Ingold, Henri de Bordas, Claude Raoul-Duval, Pierre Clostermann, Paddy Finucane, « We few, we happy few, we band of brothers », disait Shakespeare.

    La France libérée, Roland de la Poype a quitté l'uniforme, pris un métier, épousé une femme, fondé une famille qu'il a profondément aimée. Entrepreneur visionnaire, il réinvente l'industrie du plastique. Il créé le berlingot Dop, dessiné par Vasarely, ce conditionnement de shampoing commode et bon marché qui révolutionne l'hygiène en France. Ses emballages plastiques de l'agroalimentaire sont les plus présents en Afrique et en Amérique latine. Maire de Champigné, membre actif de l'Aéro-Club de France, la maison des ailes françaises, plus ancienne institution aéronautique au monde et dont il reçu comme Guynemer la grande médaille d'or. Roland touche à tout ; il invente une voiture économique, écologique, modulable, la Méhari, présente dans tous les musée de design. L'environnement pour lui est une passion avant qu'elle ne soit une mode. Il fonde le Marineland d'Antibes afin de permettre à ses contemporains de connaître la vie des grands animaux marins. Mais au milieu de ce parc éblouissant, il dresse un magnifique musée de la marine ainsi qu'un autre rendant hommage au débarquement de Provence d'Août 1944. La distraction se conjugue alors à la connaissance, à l'histoire, à la culture. On n'en finirait pas d'évoquer les projets futuristes que Roland de La Poype, jusqu'au bout, ne cessaient d'imaginer. Au final, il aura fait plusieurs fois fortune, réinvestisant à chaque fois le gain accumulé afin d'entreprendre une nouvelle aventure. La preuve par trois, en des temps où la cupidité est louée par les petits et les grands, que l'on peut faire fortune et enrichir la collectivité.

    Toujours léger, il refusait farouchement tout statut d'icône, moquait tous ceux qui l'abordaient avec componction et solennité. Il détestait les contraintes mais vouait une une incroyable fidélité à la parole donnée. Nous eûmes quelques échanges philosophiques, que je recopiais précieusement sur mon carnet. Un jour, j'ai posé la question à Roland de la Poype :
    - Dans le combat qu'est-ce qui distinguait un aviateur de la France libre d'un aviateur nazi ?
    - La conscience que nous nous battions pour la liberté et la dignité, les Nazis pour l'esclavage et l'humiliation. C'était une guerre juste.
    - Qu'est ce qu'une guerre juste ?
    - Une réponse proportionnée à la menace, indispensable, tout les moyens de droits ayant été épuisés, sans but caché, sans violence inutile. C'était ça, la France libre. Pas facile la guerre juste !
    Alors, il m'a répété la phrase de son maître, le plus jeune as de la « Bataille d'Angleterre », Wing commander à vingt et un ans, l'année de sa mort, l'Irlandais catholique Paddy Finucane « I shoot to hit the machine, not the lad in it. » « Je tire sur la machine, pas sur le gars dedans. »

    Roland témoignait:
    On peut faire la guerre sans l'aimer.
    On peut aimer la vie sans craindre la mort.

    Roland de la Poype s'inquiétait:
    Où apprend-on aujourd'hui à être un soldat de la République ?
    Où apprend-on à prendre les armes lorsque les valeurs universelles qui nous fondent sont menacées ?

    Roland s'est éteint rempli des forces que donne l'amour en tenant la main de son épouse Marie-Noelle, de cet amour plus fort que la mort, qui continue une fois la terre quittée.
    Bientôt les cendres de Roland de La Poype reposeront dans une petite chapelle des terres froides et solaires du Dauphiné, berceau de sa famille. Monter au ciel, quoi de plus prévisible pour un aviateur ? Rejoindre ses camarades, voler dans le ciel plan dans plan, comme soudés les uns aux autres, continuer à blaguer et à regarder du coin de son œil bleu ses amours, ses amis, restés sur terre.

    This is it Chaps ! Dasvidania Tovaritch ! Adieu Roland !


A voir aussi :
http://www.defense.gouv.fr/air/actus-air/une-foule-venue-nombreuse-pour-rendre-hommage-a-roland-de-la-poype
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fortune Hunters
Premier maître
Premier maître
avatar

Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 14/02/2012

MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   Dim 25 Nov 2012 - 14:55

Un lien ici aussi :
http://www.ecpad.fr/le-normandie-niemen-en-deuil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la Poype à Angers   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la Poype à Angers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la Poype à Angers
» (Angers) Le ticket de bus augmente, les usagers râlent…
» Mon BRM de 300 avec les RCA Angers 2007
» Zone experimentale de radar fixe à Angers sur A87
» étang pres de angers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forum Général :: Discussions :: Général-
Sauter vers: