AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 1038 - 3 x 1 000 = 0

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dundas
Invité



MessageSujet: 1038 - 3 x 1 000 = 0   Sam 2 Sep 2006 - 12:52


en 1944, le RLM lança également un appel d'offres pour la réalisation d'un bombardier moyen à réaction, capable de transporter un minimum de 1 000 kilos de bombes à une vitesse minimale de 1 000 kms/h et sur une distance minimale de 1 000 kilomètres

La proposition de Junkers, provisoirement codée 1000x3, prenait elle aussi la forme d'une aile volante biréacteur, bien entendu dépourvue de tout empennage générateur de traînée. Comme toutes les autres propositions basées sur la même formule, celle-ci n'eut jamais le loisir de dépasser le stade des études préliminaires, et sombra dans l'oubli sitôt la guerre terminée

Rétrospectivement, on peut d'ailleurs se demander si la fascination des ingénieurs allemands pour les ailes volantes aurait réellement débouché sur quelque chose de concret, et donc si une seule de ces merveilles - qui continuent de fasciner aujourd'hui - serait réellement entrée en service, la guerre eut-elle duré plus longtemps.

Sans même évoquer les graves carences de l'industrie allemande - qui, à la fin de la guerre, n'était plus en mesure de fabriquer que des petits chasseurs monomoteurs - on se doit de garder à l'esprit les difficultés - celles-là beaucoup mieux documentées - que rencontraient au même moment, mais de l'autre côté de l'Atlantique, les pilotes américains qui tentaient quant à eux de donner vie aux ailes volantes du génial Jack Northrop.

Comme les frères Horten, Jack Northrop éprouvait lui aussi une véritable fascination pour les ailes volantes, qu'il tenait pour la solution idéale - et en fait la seule possible - au handicap de poids et de traînée obligatoirement engendrés par le fuselage, la queue et les empennages d'un avion conventionnel.

Mais les créations de Jack Northrop, tout comme celles des frères Horten, souffraient en contre-partie du défaut commun à toutes les ailes volantes - le manque de stabilité - lequel provoqua de nombreux accidents, souvent mortels, lesquels, au final, se traduisirent par l'abandon total des ailes volantes durant une trentaine d'années, avant que les progrès de l'électronique embarquée - seule capable de maîtriser l'instabilité fondamentale de la formule - ne leur redonnent vie sous la forme du bombardier furtif B2

Mais ceci est une autre histoire...
http://diberville.blogspot.com/2006_01_01_diberville_archive.html
Revenir en haut Aller en bas
 
1038 - 3 x 1 000 = 0
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amortisseurs arr Bilstein B6 tarage ferme ref.1038
» 1038 - 3 x 1 000 = 0
» Question sur une photo.....F1,bien sûr !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par thèmes :: Autres aéronefs :: Prototypes et Projets divers-
Sauter vers: