AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 est rarement celle du lendemain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dundas
Invité



MessageSujet: est rarement celle du lendemain   Sam 2 Sep 2006 - 12:40


durant toute la guerre, l'industrie japonaise se montra incapable de développer et de produire en quantités les compresseurs et turbo-compresseurs que réclamaient désespérément les avionneurs et pilotes nippons pour pouvoir affronter leurs adversaires américains à armes égales.

Préoccupante dès le début de la guerre, cette carence s'avéra véritablement dramatique à l'été 1944, lorsque les pilotes japonais - ou plus exactement leurs moteurs - commencèrent à s'époumoner vainement en tentant d'intercepter les bombardiers B29 américains qui, grâce à leurs turbo-compresseurs, volaient presque aussi vite mais surtout bien plus haut qu'eux.

Faute de meilleurs moteurs à pistons, ou mieux encore de moteurs à réaction, il ne restait plus qu'à tenter de construire un meilleur avion, et à vrai dire un avion très différent des "Hyen", "Hayate" (et a fortiori "Zero") qui constituaient encore l'essentiel de la chasse japonaise. De fait, avec son aile en flèche et son moteur placé à l'arrière et entraînant une hélice propulsive, le Kyushu "Shinden" rompait avec toutes les normes japonaises - et même occidentales - en la matière, ce que confirmait l'absence d'empennages horizontaux remplacés - comme sur les Henschel P75 et Curtiss "Ascender" - par de petits plans "canards" installés à l'avant, de part et d'autre du fuselage.

Si l'idée pouvait sembler séduisante, encore aurait-il fallu en confier la réalisation à une firme renommée et capable de maîtriser les nombreux problèmes qu'une conception aussi novatrice et radicalement différente ne manquerait pas de provoquer. Mais comme les dites firmes étaient déjà bien trop occupées à construire des chasseurs conventionnels, la réalisation de l'engin fut confiée à Kyushu,... fort modeste société aéronautique ne disposant par ailleurs d'aucune expérience dans le domaine des voilures "canards"

Comme il fallait s'y attendre, et malgré des travaux qui débutèrent dès l'automne 1943, le premier prototype ne fut prêt à prendre l'air que le 3 août 1945... trois jours avant qu'un B29 ne largue une bombe atomique sur Hiroshima (!) Deux autres vols d'essais purent encore être menés à bien avant la capitulation du Japon, vols qui révélèrent par ailleurs les nombreux défauts de l'avion et de la formule "canard".

Au total, cette étrange machine qui devait sauver le Japon vola moins de 45 minutes...
http://diberville.blogspot.com/2006_01_01_diberville_archive.html
Revenir en haut Aller en bas
 
est rarement celle du lendemain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 125 CBS: celle que je recherche!
» qui a des info et photos sur celle la.
» Celle pour qui j'ai craqué
» votre avis m'intéresse, celle-ci, ou bien celle-la?
» couroie d'accessoire qui ce coupe eet le lendemain voiture qui ne démarre plus du tout :( au secours !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par thèmes :: Autres aéronefs :: Prototypes et Projets divers-
Sauter vers: