AccueilFAQRechercherS'enregistrerRéservé aux membresRéservé aux membresSite AARéservé aux membresRéservé aux membresConnexion

Partagez | 
 

 costaud, mais inutile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dundas
Invité



MessageSujet: costaud, mais inutile   Sam 2 Sep 2006 - 12:38


aux antipodes du maigrelet Bell XP-77, le Supermarine "Spiteful" se voulait couronnement logique de la longue et glorieuse lignée des "Spitfire" apparue en 1936. Il en fut seulement le dernier et inutile rejeton.

Fin 1942, alors qu'ils songeaient aux futurs développements du "Spitfire", les ingénieurs de Supermarine envisagèrent de remplacer la traditionnelle et caractéristique aile elliptique de l'avion par un nouveau profil, directement inspiré de celui du North American P-51 "Mustang" qui venait juste d'entrer en service. Ce profil, dit "à écoulement laminaire" était réputé plus efficace et plus sûr à très grande vitesse.

En juin 1944, cette nouvelle aile - et son train d'atterrissage modifié - fut testée sur un Spitfire Mk XIV traditionnel, démontrant tout à la fois une légère amélioration de la vitesse de pointe... et une sérieuse dégradation du comportement à basse vitesse. A l'évidence, on ne pouvait se contenter de la simple greffe d'une aile d'un profil différent : il fallait quasiment construire un nouvel avion, qui serait propulsé par le nouveau Rolls-Royce "Griffon", affichant 1 400 CV... de plus que le "Merlin" de 1936 (!)

Il fallut néanmoins attendre janvier 1945 pour assister au premier vol du prototype du véritable "Spiteful" de série, lequel réclama plusieurs modifications qui n'étaient pas encore terminées à la capitulation de l'Allemagne.

Ne conservant plus qu'une vague ressemblance avec son ancêtre, le "Spiteful" était assurément un monstre de puissance et, avec 780 kms/h, le plus rapide "Spitfire" jamais construit. Mais c'était aussi le premier "Spitfire" à avoir aussi clairement atteint les limites extrêmes de son développement et de celui des moteurs à pistons.

L'avenir étant clairement à la réaction, la production prévue de 370 exemplaires fut bientôt ramenée à... 17, ferraillés les uns après les autres dans l'immédiat après-guerre. Triste fin pour un avion qui aurait assurément mérité mieux mais qui était né trop tard...
http://diberville.blogspot.com/2006_01_01_diberville_archive.html
Revenir en haut Aller en bas
 
costaud, mais inutile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» costaud, mais inutile
» Bouillettes du commerce, mais lesquelles choisir ?
» conseils pour un compound chasse trop costaud
» le montage cheveu.oui mais ?
» MAIS QUI EST FANTOMAS VOICI SON HISTOIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Histoire de l'Aviation par thèmes :: Autres aéronefs :: Prototypes et Projets divers-
Sauter vers: